Le Haut-Commissaire Dominique Sorain et le Président de la Polynésie française, Edouard Fritch, ont annoncé lors d’une déclaration commune de nouvelles mesures d’allégement du confinement.
Extraits :
« Mesdames et Messieurs, chers Polynésiens,
Nous sommes à un moment charnière car la situation sanitaire en Polynésie est, selon nos professionnels de santé, sous contrôle.
En effet, depuis 28 jours il n’y a eu aucune transmission locale du virus.

[…]
C’est une situation privilégiée par rapport aux autres territoires de la République.
Evidemment, nous ne devons en aucun cas relâcher notre vigilance. Partout dans le monde, la pandémie reste présente et le suivi épidémiologique doit guider et conforter notre action. C’est ce suivi et cette organisation qui nous permettent et continueront à nous permettre de réagir à tout moment.
Dépister, tracer, isoler sont et seront les trois piliers qui guideront notre action.
Chers Polynésiens, il nous faut préserver cette situation privilégiée qui est la nôtre.
Pour cela, deux impératifs s’imposent à nous :

  • Le premier est un impératif collectif qui nous engage tous : apprendre à vivre avec le risque du virus. […] appliquer les gestes barrières : se laver les mains régulièrement, respecter la distanciation, porter un masque dans les espaces confinés […]
  • Le second est un impératif sur lequel l’Etat et le Pays s’engagent : il s’agit d’appliquer un protocole sanitaire pour toute entrée sur le territoire.

[…]
Aussi, à partir de demain, mercredi 13 mai, zéro heure, et pour ce qui concerne les archipels :

  • un déconfinement total sera appliqué : tous les établissements accueillant du public pourront rouvrir sans restriction,
  • et la circulation intra archipels en bateau sera rétablie.
  • En revanche, pour ce qui concerne le trafic aérien entre Tahiti et les îles, nous avons consulté hier l’ensemble des tavana. […] à partir du 21 mai […] déterminerons donc avec les tavana les conditions de mise en œuvre de ces liaisons aériennes.

Pour ce qui concerne Tahiti et Moorea-Maiao, ainsi que Tetiaroa, l’allègement du confinement se poursuivra de la manière suivante :

  • Les rassemblements regroupant plus de 100 personnes seront interdits. Les compétitions sportives et les manifestations sportives et culturelles de quelque nature que ce soit, devront tenir compte de cette limitation de 100 personnes.
  • Les activités sportives peuvent donc reprendre, que ce soit dans un club ou dans une salle de sport dédiée.
  • De même les bars, les restaurants et les discothèques pourront accueillir à nouveau du public mais avec le maintien d’une distanciation physique dans tous les cas. Cela signifie que les pistes de danse resteront fermées à ce stade. Les cinémas et les salles de spectacles pourront également rouvrir.
  • S’agissant des cultes, la situation sanitaire nous permet aujourd’hui d’autoriser les cérémonies en limitant la participation à la moitié des capacités d’accueil des édifices religieux. Nous devons en effet rester vigilants et veiller au respect des gestes barrières et de la distanciation physique lors des offices religieux.

Vous le voyez, chers Polynésiens, ces mesures d’ampleur, permettent le retour à une vie presque normale, et doivent nous permettre de conforter les décisions prises précédemment.
Aussi, l’évolution de la situation sanitaire va favoriser la reprise de la vie scolaire en rassurant les parents d’élèves et les enseignants. Les services du Pays mettent tout en œuvre pour assurer la sécurité sanitaire afin d’accueillir dans les meilleures conditions possibles les élèves dans les établissements scolaires à compter du 18 mai. Nos enfants ont besoin d’être éduqués, instruits et socialisés.  
La vie de la Cité doit progressivement reprendre son cours normal. Il en va ainsi de nos principales institutions, des administrations de l’Etat et du Pays.
Il en va ainsi également de la continuité de la vie démocratique
[…]
Chers Polynésiens, j’ai la conviction la plus inébranlable que nos atouts, notre détermination à protéger nos proches, notre envie de nous ouvrir au monde, notre bonne volonté à développer des nouveaux modes de vies pour vivre durablement avec ce virus, nous permettront de surmonter cette crise.
Je compte sur vous, nous comptons sur vous en ce moment charnière qui marque un tournant dans notre combat collectif contre ce virus. »
 
Allocution communeVoir ici 14 vues

Voir le fichier